(trop ancien pour répondre)
Accident de voiture. Victime d'un refus de priorité et déclaré responsable par mon assureur (3). Fin.
Winston Smith
2010-04-25 13:31:29 UTC
Bonjour,

J'avais parlé ici de ce problème avec la MAAF en 2009. D'abord elle m'avait déclaré responsable alors que j'étais la victime.
Ensuite les délais étaient si longs pour obtenir une indemnisation que j'ai cru que j'allais mourir avant qu'ils finissent par me
rendre de l'argent.

Ils ont fini par payer, un peu, mais il aura fallu l'appui de la LDDA (http://ldda.net) qui a du solliciter plusieurs fois
l'autorité de contrôle des assurances.

La cloture de mon dossier s'est donc faite 254 jours après l'accident. Ca me dégoute de payer des gens qui travaillent comme ça.

Le récapitulatif se trouve ici:

http://deepanger.free.fr/maaf/

Croyez vous qu'ils payent spontanément ces indemnités d'habitude (nouvelle carte grise, privation de jouissance) ?
Ou faut il toujours faire un recours ("amiable" comme avec la LDDA ou en justice) pour les obtenir ?

Petit bilan financier:

Avant le 4 aout 2009 j'avais un véhicule de 9 ans parfaitement entretenu que j'aurais pu garder encore de nombreuses années.

Évaluation (très défavorable) de sa valeur après l'accident : environ +3000 euros.
Autres indemnités : environ +1000 euros
Prix d'un véhicule neuf équivalent à l'ancien : environ -15000 euros
Deux années d'adhésion à la LDDA : -150 euros

Conclusion: j'aurais préféré ne pas avoir d'accident (et ne pas être assuré à la MAAF).

Si vous connaissez une bonne assurance (et aussi une banque qui ne serait pas dirigée pas des escrocs) n'hésitez pas à répondre.

Salutations.
ulysse83
2010-04-25 14:40:51 UTC
Post by Winston Smith
Bonjour,
J'avais parlé ici de ce problème avec la MAAF en 2009. D'abord elle m'avait déclaré responsable alors que j'étais la victime.
Ensuite les délais étaient si longs pour obtenir une indemnisation que j'ai cru que j'allais mourir avant qu'ils finissent par me
rendre de l'argent.
Ils ont fini par payer, un peu, mais il aura fallu l'appui de la LDDA (http://ldda.net) qui a du solliciter plusieurs fois
l'autorité de contrôle des assurances.
La cloture de mon dossier s'est donc faite 254 jours après l'accident. Ca me dégoute de payer des gens qui travaillent comme ça.
http://deepanger.free.fr/maaf/
Croyez vous qu'ils payent spontanément ces indemnités d'habitude (nouvelle carte grise, privation de jouissance) ?
Ou faut il toujours faire un recours ("amiable" comme avec la LDDA ou en justice) pour les obtenir ?
Avant le 4 aout 2009 j'avais un véhicule de 9 ans parfaitement entretenu que j'aurais pu garder encore de nombreuses années.
Évaluation (très défavorable) de sa valeur après l'accident : environ +3000 euros.
Autres indemnités : environ +1000 euros
Prix d'un véhicule neuf équivalent à l'ancien : environ -15000 euros
Deux années d'adhésion à la LDDA : -150 euros
Conclusion: j'aurais préféré ne pas avoir d'accident (et ne pas être assuré à la MAAF).
Si vous connaissez une bonne assurance (et aussi une banque qui ne serait pas dirigée pas des escrocs) n'hésitez pas à répondre.
Salutations.
Bonjour,
Je suis content pour toi que cette affaire se soit finalement bien terminé.
Je suis également assuré à la MAAF et je suis étonné de leur lenteur.
A chaque fois que j'ai eu affaire avec eux ça s'est toujours bien terminé.
Récemment j'ai démâté avec mon voilier, j'ai reçu un virement sur mon
compte la semaine passée de 80% des devis.
question voitures, une fois pour vol il y a 25 ans, une fois pour
destruction totale contre un taureau en Camargue il y a 15 ans, une
autre fois destruction totale par un arbre qui est tombé dessus à ....
Venise, j'ai été remboursé rubis sur l'ongle sur la côte argus à chaque
fois (plus dédommagements hotels en Camargue et à Venise, location
voiture pour le retour toujours en Camargue et Venise )
Cordialement
--
J'aime la vie, ma famille et mes amis
Deltaplan
2010-04-25 17:54:59 UTC
Post by Winston Smith
Avant le 4 aout 2009 j'avais un véhicule de 9 ans parfaitement entretenu
que j'aurais pu garder encore de nombreuses années.
Évaluation (très défavorable) de sa valeur après l'accident : environ +3000 euros.
Autres indemnités : environ +1000 euros
environ -15000 euros
Qu'est-ce que cela vient faire là ? Si votre véhicule avait 9 ans, un
véhicule équivalent c'est un véhicule d'un âge comparable. S'il s'avère
qu'en neuf un véhicule du même type couterait 15000€, il est tout à fait
probable que vous retrouviez un véhicule équivalent d'environ 9 ans pour
3000 à 4000€.

Je tire donc mon chapeau à votre assureur qui vous indemnise d'un
montant tout à fait adapté pour vous permettre de remplacer votre
véhicule accidenté par un véhicule équivalent.
Claude BRUN
2010-04-25 20:42:45 UTC
Post by Winston Smith
Bonjour,
J'avais parlé ici de ce problème avec la MAAF en 2009. D'abord elle m'avait déclaré responsable alors que j'étais la victime.
Ensuite les délais étaient si longs pour obtenir une indemnisation que j'ai cru que j'allais mourir avant qu'ils finissent par me
rendre de l'argent.
-------------------------------coupure---------------------------
Post by Winston Smith
Évaluation (très défavorable) de sa valeur après l'accident : environ +3000 euros.
Autres indemnités : environ +1000 euros
C'est dommage que vous ne nous doniez pas le détail des "autres indemnités"

En effet, vous pourriez ainsi, par votre exemple, conforter la position
de nombreux assurés qui se voient refuser toute indemnité autre que le
coût des réparations.

Merci de votre participation.

ClBrun
Claude BRUN
2010-04-25 20:44:11 UTC
Post by Claude BRUN
Post by Winston Smith
Bonjour,
J'avais parlé ici de ce problème avec la MAAF en 2009. D'abord elle
m'avait déclaré responsable alors que j'étais la victime.
Ensuite les délais étaient si longs pour obtenir une indemnisation que
j'ai cru que j'allais mourir avant qu'ils finissent par me
rendre de l'argent.
-------------------------------coupure---------------------------
Post by Winston Smith
Évaluation (très défavorable) de sa valeur après l'accident : environ +3000 euros.
Autres indemnités : environ +1000 euros
C'est dommage que vous ne nous donniez pas le détail des "autres indemnités"
En effet, vous pourriez ainsi, par votre exemple, conforter la position
de nombreux assurés qui se voient refuser toute indemnité autre que le
coût des réparations.
Merci de votre participation.
ClBrun
Winston Smith
2010-04-26 09:50:55 UTC
Post by Claude BRUN
Post by Winston Smith
Bonjour,
J'avais parlé ici de ce problème avec la MAAF en 2009. D'abord elle
m'avait déclaré responsable alors que j'étais la victime.
Ensuite les délais étaient si longs pour obtenir une indemnisation que
j'ai cru que j'allais mourir avant qu'ils finissent par me
rendre de l'argent.
-------------------------------coupure---------------------------
Post by Winston Smith
Évaluation (très défavorable) de sa valeur après l'accident : environ +3000 euros.
Autres indemnités : environ +1000 euros
C'est dommage que vous ne nous doniez pas le détail des "autres indemnités"
En effet, vous pourriez ainsi, par votre exemple, conforter la position
de nombreux assurés qui se voient refuser toute indemnité autre que le
coût des réparations.
Ils ont d'abord remboursé la carte grise de mon nouveau véhicule (je ne me souviens pas du montant exact, il était ajouté à la
valeur estimée du véhicule accidenté);

Enfin, une somme forfaitaire de 1000 euros pour la privation d'usage.
La privation d'usage correspond à la durée entre l'accident et l'indemnisation (85 jours).
La LDDA leur indiquait que les tribunaux accordent entre 10 et 20 euros par jour.

Heureusement pour eux qu'il est obligatoire de s'assurer. Cela leur assure de confortables revenus.
Pour ma part, si je n'avais pas fait d'économie (une forme d'auto-assurance), je me serais retrouvé sans véhicule pour aller
travailler tous les jours et sans aucune compensation pour en acheter un autre pendant 85 jours. Je doute que mon employeur aurait
apprécié. Le plus ironique, c'est que pendant ce délai, ils ne se sont pas privé de prélever le montant de la prime annuelle.

Je me demande si le recours (qui a fait que je suis passé de 100 % à 0 % responsable de l'accident) a été répercuté sur l'assureur
adverse. Ont ils cette obligation ?

Salutations.
Claude BRUN
2010-04-27 19:11:38 UTC
Post by Winston Smith
Post by Claude BRUN
Post by Winston Smith
Bonjour,
J'avais parlé ici de ce problème avec la MAAF en 2009. D'abord elle
m'avait déclaré responsable alors que j'étais la victime.
Ensuite les délais étaient si longs pour obtenir une indemnisation que
j'ai cru que j'allais mourir avant qu'ils finissent par me
rendre de l'argent.
-------------------------------coupure---------------------------
Post by Winston Smith
Évaluation (très défavorable) de sa valeur après l'accident : environ +3000 euros.
Autres indemnités : environ +1000 euros
C'est dommage que vous ne nous doniez pas le détail des "autres indemnités"
En effet, vous pourriez ainsi, par votre exemple, conforter la position
de nombreux assurés qui se voient refuser toute indemnité autre que le
coût des réparations.
Ils ont d'abord remboursé la carte grise de mon nouveau véhicule (je ne me souviens pas du montant exact, il était ajouté à la
valeur estimée du véhicule accidenté);
Enfin, une somme forfaitaire de 1000 euros pour la privation d'usage.
La privation d'usage correspond à la durée entre l'accident et l'indemnisation (85 jours).
La LDDA leur indiquait que les tribunaux accordent entre 10 et 20 euros par jour.
Heureusement pour eux qu'il est obligatoire de s'assurer. Cela leur assure de confortables revenus.
Pour ma part, si je n'avais pas fait d'économie (une forme d'auto-assurance), je me serais retrouvé sans véhicule pour aller
travailler tous les jours et sans aucune compensation pour en acheter un autre pendant 85 jours. Je doute que mon employeur aurait
apprécié. Le plus ironique, c'est que pendant ce délai, ils ne se sont pas privé de prélever le montant de la prime annuelle.
Je me demande si le recours (qui a fait que je suis passé de 100 % à 0 % responsable de l'accident) a été répercuté sur l'assureur
adverse. Ont ils cette obligation ?
Salutations.
Bonsoir,

Merci de votre réponse qui devrait intéresser nombres d'assurés en
conflit avec leur assureur décidé à payer le moins possible...

Pour répondre à votre dernière question, si votre adversaire est assuré
par une compagnie adhérente elle aussi à la même convention IRSA (elles
le sont toutes à 99,5%), son sinistre sera réglé selon les mêmes bases
que vous et, pour lui, tout est possible comme
- être responsable à 100%
- être responsable à 50%
- être indemnisé à 100%

Il faut savoir que votre assureur n'a effectué aucun recours, la
convention déjà citée le lui interdisant...et l'autre assureur non plus
évidemment.
De toute façon, l'indemnité pour la carte grise et la perte d'usage de
votre voiture n'est pas récupérable par les assureur qui les versent à
leur client. D'où sans doute, leur réticence évidente à en accorder...

Bonne route avec la nouvelle voiture.

CBrun
jr
2010-04-27 20:13:09 UTC
Post by Claude BRUN
De toute façon, l'indemnité pour la carte grise et la perte d'usage de
votre voiture n'est pas récupérable par les assureur qui les versent à
leur client.
Rien n'est récupérable, si ma mémoire me sert. La convention
inter-assurances, en sus de l'interdiction de faire des recours, prévoit
qu'en dessous d'une certaine somme les assurances ne se réclament pas
d'argent et que la compensation se fait sur le nombre. Cela a-t-il changé?
--
jr
Winston Smith
2010-04-28 11:21:51 UTC
Post by Claude BRUN
Bonsoir,
Merci de votre réponse qui devrait intéresser nombres d'assurés en
conflit avec leur assureur décidé à payer le moins possible...
Pour répondre à votre dernière question, si votre adversaire est assuré
par une compagnie adhérente elle aussi à la même convention IRSA (elles
le sont toutes à 99,5%), son sinistre sera réglé selon les mêmes bases
que vous et, pour lui, tout est possible comme
- être responsable à 100%
- être responsable à 50%
- être indemnisé à 100%
Il faut savoir que votre assureur n'a effectué aucun recours, la
convention déjà citée le lui interdisant...et l'autre assureur non plus
évidemment.
De toute façon, l'indemnité pour la carte grise et la perte d'usage de
votre voiture n'est pas récupérable par les assureur qui les versent à
leur client. D'où sans doute, leur réticence évidente à en accorder...
Plus précisément, ma question portait sur le fait que puisque j'avais initialement été déclaré responsable (par mon assureur) il
était probable que la fausse déclaration de la conductrice responsable lui avait fait bénéficier d'un agréable 0 % (et il y en a qui
dise que le crime ne paie pas).

Dans ces circonstances, si après avoir corrigé sa lamentable erreur, la MAAF n'a fait aucune action (vis à vis de l'autre assureur),
alors la responsable (l'infirmière qui a failli me tuer) conserve le bénéfice de sa fausse déclaration et on a donc un accident avec
refus de priorité et de nombreux dommages avec deux intervenants ayant tous les deux 0 % de responsabilité. Ai-je bien compris vos
propos ?

Si c'est le cas, comme vous dites, on comprends leur réticence à indemniser les victimes. Et ce serait aussi une incitation pour les
menteurs qui font de fausses déclarations en profitant de l'absence de témoin à continuer de le faire.

Salutations.

http://deepanger.free.fr/maaf/
Serge
2010-04-28 11:26:51 UTC
Post by jr
Post by Claude BRUN
De toute façon, l'indemnité pour la carte grise et la perte d'usage de
votre voiture n'est pas récupérable par les assureur qui les versent à
leur client.
Rien n'est récupérable, si ma mémoire me sert. La convention
inter-assurances, en sus de l'interdiction de faire des recours, prévoit
qu'en dessous d'une certaine somme les assurances ne se réclament pas
d'argent et que la compensation se fait sur le nombre. Cela a-t-il changé?
Bonjour,

La seule chose c'est que les conventions inter assurances ne sont PAS
opposables à leurs assurés, lesquels peuvent toujours (y compris en justice
!) demander réparation de TOUS les PRÉJUDICES que le sinistre leur a
entraîné, par exemple les locations de véhicules, le prix d'une nouvelle
carte grise....

Le recours individuel contre l'adversaire (l'individu, pas son assurance !)
est toujours possible en justice, votre compagnie ne vous suivra pas au
début, mais si vous obtenez des résultats elle devra vous rembourser les
honoraires d'avocat au titre de sa protection juridique !!!

Parfois un simple courrier à l'assureur lui rappelant que les conventions ne
concernent pas les assurés suffit à débloquer une situation, si l'assureur
sait que la justice donnera raison au demandeur !!!

Serge
Claude BRUN
2010-04-28 19:33:55 UTC
Post by jr
Post by Claude BRUN
De toute façon, l'indemnité pour la carte grise et la perte d'usage de
votre voiture n'est pas récupérable par les assureur qui les versent à
leur client.
Rien n'est récupérable, si ma mémoire me sert. La convention
inter-assurances, en sus de l'interdiction de faire des recours, prévoit
qu'en dessous d'une certaine somme les assurances ne se réclament pas
d'argent et que la compensation se fait sur le nombre. Cela a-t-il changé?
La réponse sera donc oui pour vous et non pour la convention.
Je m'explique :
- Dès son origine (convention dite RFA, créée il y presque 50 ans)le
principe d'un recours forfaitaire a été adopté et n'a jamais été
abondonné depuis? Bien entendu, il e tprévu un réajustmeent du montant
de orfait en fonction de l'évolution des prix (main d'oeuvre et pièces).

-Aujourd'hui et depuis plusieurs années maintenant, ce forfait est fixé"
à 1204€ réductible en fonction du taux de responsabilité retenu.
Il s'applique à tous les dossiers dans lesquels le montant de
l'indemnité réclamée n'excède pas la somme de 6500€.

Ainsi donc, les assureurs ont mis en place une sortee de chambre de
compensation à laquelle ils déclarent leurs crédits (pour les dossiers
non responsables) et leurs débits (pour les dossiers responssables)
Dans les deux cas, il est tenu compte évidemment du taux de
responsabilité retenu pour chaque affaire (100%, 50% ou 0% de
responsabilité).

Dans le même temps, la convention adopte également un plafond pour :
- l'incontestabilité de l'expertise à 6500€
- une franchise absolue de recours en cas d'accidents intéressant plus
de 7 véhicules.

Ceci dit, il n'en demeure pas moins que la notion de compensation que
vous évoquez reste totalement fondée.Et elle l'est aujourd'hui bien plus
qu'hier en raison des fusions et autres absorptions qui ont pour effet
de favoriser de façon considérable ce système du forfait d'autant mieux
calculé qu'il repose sur un plus grand nombre de dossiers.

ClBrun
jr
2010-04-28 19:56:35 UTC
Post by Claude BRUN
Ceci dit, il n'en demeure pas moins que la notion de compensation que
vous évoquez reste totalement fondée.
Au niveau de la masse et de la statistique, oui. Reste que, dans votre
cas particulier de client sinistré, quels que soient vos torts vous êtes
financièrement à la charge de votre propre assurance; qui a toujours
intérêt, sur chaque cas particulier, à maximiser les torts ou le
pourcentage de responsabilité de ses propres clients. Dans les limites
des plafonds que vous dites.
--
jr
Claude BRUN
2010-04-29 06:40:25 UTC
Post by jr
Post by Claude BRUN
Ceci dit, il n'en demeure pas moins que la notion de compensation que
vous évoquez reste totalement fondée.
Au niveau de la masse et de la statistique, oui. Reste que, dans votre
cas particulier de client sinistré, quels que soient vos torts vous êtes
financièrement à la charge de votre propre assurance; qui a toujours
intérêt, sur chaque cas particulier, à maximiser les torts ou le
pourcentage de responsabilité de ses propres clients. Dans les limites
des plafonds que vous dites.
Bonjour,


Je ne crois que l'assureur ait intérêt à "maximiser" les torts de son
client... Car dans ce cas, il est certain de devoir verser à l'assureur
adverse, l'intégralité du forfait sans rien recevoir en échange...

Il préfère, de beaucoup je crois, avoir un client non responsable avec
un coût des réparations de 500€ et un recours forfaitaire de 1204€...

CBrun