Discussion:
Justice aux ordres
(trop ancien pour répondre)
K.
2018-01-23 18:39:01 UTC
Permalink
https://www.lyonmag.com/article/93278/affaire-maelys-nordahl-lelandais-reste-en-prison
Nordahl Lelandais reste en prison.
La demande de remise en liberté formulée par le principal suspect dans
l'affaire Maëlys a été rejetée par le juge des libertés et de la
détention. L'ordonnance a été rendue ce mardi après-midi.
Nordahl Lelandais reste donc incarcéré à la prison de St Quentin
Fallavier, dans le Nord-Isère.
C'était prévisible, étant données les charges qui pèsent contre lui.
Mais pourquoi "justice aux ordres" ?
Parce qu'elle maintient en prison un homme sans raison
Si. La détention provisoire est nécessairement justifiée : risque de
tentative de se soustraire à la justice (fuite), risque de pression sur les
témoins, etc. Cette pièce figure forcément dans le dossier.
les charges n'étant que des allégations
S'il est maintenu en détention, c'est que des indices "graves et concordants"
font penser qu'il a commis les actes pour lesquels il a été mis en examen.
Ceci dit, il est présumé innocent tant qu'il n'aura pas été déclaré
coupable
par un tribunal.
Près de 30% des personnes détenues en France sont des "présumés innocents",
c'est-à-dire en détention provisoire en attente d'un jugement.
Ce ne sont toujours que des allégations, la justice est aux ordres d'un
état qui n'est pas démocratique mais totalitaire
Vous n'êtes pas le seul à pester contre la démocratie :

Loading Image...

Mais vous voudriez vraiment qu'on relâche dans la nature tous ceux qui
sont en attente de jugement, comme Salah Abdeslam, etc ?
Car quand un "présumé innocent" est blanchi on ne lui fournit pas le
billot la hache et tous les intervenants de sa détention
S'il est innocenté à l'issue du procès, il touche une indemnité
calculée au prorata du nombre de jours qu'il a passés en prison.

Le juge des libertés et de la détention (JLD) n'ordonne la détention
provisoire que s'il existe des charges sérieuses.

Dans certains cas, elle peut même être requise pour protéger le détenu
lui-même, par exemple s'il risque d'être victime d'actes de vengeance à
l'extérieur.
Comte Radik-Sion
2018-01-23 20:32:59 UTC
Permalink
Post by K.
Ce ne sont toujours que des allégations, la justice est aux
ordres d'un état qui n'est pas démocratique mais totalitaire
http://english.euroislam.pl/wp-content/uploads/2016/10/1islam.jpg
Jmh ne peste pas contre la démocratie mais contre l'absence de
démocratie.
Post by K.
Mais vous voudriez vraiment qu'on relâche dans la nature tous
ceux qui sont en attente de jugement, comme Salah Abdeslam,
etc ?
On pourrait les confier à Bachar el-Assad.
K.
2018-01-23 21:45:05 UTC
Permalink
Post by K.
https://www.lyonmag.com/article/93278/affaire-maelys-nordahl-lelandais-reste-en-prison
Nordahl Lelandais reste en prison.
La demande de remise en liberté formulée par le principal suspect
dans l'affaire Maëlys a été rejetée par le juge des libertés et de
la détention. L'ordonnance a été rendue ce mardi après-midi.
Nordahl Lelandais reste donc incarcéré à la prison de St Quentin
Fallavier, dans le Nord-Isère.
C'était prévisible, étant données les charges qui pèsent contre lui.
Mais pourquoi "justice aux ordres" ?
Parce qu'elle maintient en prison un homme sans raison
Si. La détention provisoire est nécessairement justifiée : risque de
tentative de se soustraire à la justice (fuite), risque de pression
sur les témoins, etc. Cette pièce figure forcément dans le dossier.
les charges n'étant que des allégations
S'il est maintenu en détention, c'est que des indices "graves et
concordants" font penser qu'il a commis les actes pour lesquels il a
été mis en examen.
Ceci dit, il est présumé innocent tant qu'il n'aura pas été déclaré
coupable par un tribunal.
Près de 30% des personnes détenues en France sont des "présumés
innocents", c'est-à-dire en détention provisoire en attente d'un
jugement.
Ce ne sont toujours que des allégations, la justice est aux ordres d'un
état qui n'est pas démocratique mais totalitaire
http://english.euroislam.pl/wp-content/uploads/2016/10/1islam.jpg
Mais vous voudriez vraiment qu'on relâche dans la nature tous ceux qui
sont en attente de jugement, comme Salah Abdeslam, etc ?
On nous a expliqué qu'on est dans un état de droit et qu'on ne peut pas
embastiller les gens sans raison,
En effet. On ne place pas les gens en détention provisoire sans raison. La
décision doit être motivée et la personne mise en examen peut toujours
faire appel de cette décision.
c'est pour cela que TOUS les auteurs d'attentats étaient connus
C'est-à-dire ?
Des services de police et de justice
C'est possible, je n'ai pas vérifié. Beaucoup sont passés par la case "petite
délinquance" avant de se radicaliser. C'est souvent la prison qui leur a
servi de centre formateur. On y entre petit délinquant, on en ressort
djihadiste.
Post by K.
Car quand un "présumé innocent" est blanchi on ne lui fournit pas le
billot la hache et tous les intervenants de sa détention
S'il est innocenté à l'issue du procès, il touche une indemnité calculée
au
prorata du nombre de jours qu'il a passés en prison.
Du fric oui...c'est tout ce qu'on a à proposer !!!
Pas de sanction adminitrative contre
Non, puisque le cas est prévu par les articles 149 et suivants du Code de
procédure pénale. Sauf s'il y a eu faute de procédure, évidemment.
Mais le fait d'être placé en détention provisoire et d'être reconnu
innocent
à l'issue d'un procès ne constitue pas une faute administrative.
L'exemple récent le plus célèbre, ce sont les accusés de l'affaire
d'Outreau, dont certains ont passé 2 ans en détention avant d'être
innocentés à l'audience.
Et les juges? ?
Dans le cas de l'affaire d'Outreau, le juge d'instruction, Fabrice Burgaud, a
http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/04/24/1390-la-decision-du-csm-dans-l-affaire-burgaud
C'est un cas assez exceptionnel, sans doute à cause de l'impact médiatique de
l'affaire. Il fallait "marquer le coup".
La médiatisation à outrance à fait capoter des affaires comme gregory,
estelle et celle de maelys en prend le chemin..
Pour l'affaire Gregory, c'est certain. Le juge Lambert, qui souffrait d'un
ego démesuré, est en grande partie responsable du fiasco.

Depuis, la justice est un peu plus prudente, les informations sont mieux
contrôlées. Mais dans les affaires très médiatisées, le secret de
l'instruction tient pour beaucoup de l'illusion.
Mais bon réprimander un juge ce'st pas deux and de prison qu'il a fait
subir à des innocents à qui on à donné de l'argent je suppose alors
qu'on aurait du les enfermer dans une pièce avec le juge
Dans le cas de l'affaire d'Outreau, le juge d'instruction a certes commis
des maladresses, dues en partie à son inexpérience, mais c'est
l'ensemble du système judiciaire qui a conduit au désastre.

Quand on lit le rapport de la commission parlementaire, le plus effrayant
est de constater qu'il n'y a pas eu, à chaque maillon de la chaîne, de
véritable faute de procédure. Chacun, avec raison, a le sentiment
d'avoir bien fait son travail. C'est donc le système judiciaire lui-même
qui est en cause et qui peut conduire à maintenir des innocents 2 ans en
prison.

Les médias ont aussi une lourde part de responsabilité. Après avoir
fait des articles à sensation sur le "réseau pédophile" impliquant des
"notables" (ça fait vendre), ils ont changé brusquement leur fusil
d'épaule quand ils ont senti le vent tourner, et se sont mis à faire du
juge Burgaud leur bouc émissaire, à le tenir pour responsable de tous
les dysfonctionnements.
K.
2018-01-24 06:06:07 UTC
Permalink
Mais le fait d'être placé en détention provisoire et d'être reconnu
innocent à l'issue d'un procès ne constitue pas une faute administrative.
C'est pire qu'une faute, c'est un crime.
Non. Si la personne est reconnue innocente à l'audience, c'est la preuve
que la justice fonctionne.

Quant à la détention provisoire, c'est un système bancal puisqu'il
revient à placer en détention des personnes "présumées innocentes".

Mais si on laissait libres jusqu'à leur procès les assassins, les
violeurs et les terroristes, fussent-ils "présumés innocents", vous
seriez le premier à dénoncer le laxisme de la justice.
L'exemple récent le plus célèbre, ce sont les accusés de l'affaire
d'Outreau, dont certains ont passé 2 ans en détention avant d'être
innocentés à l'audience.
Oui, la quasi-absolution du juge imbécile avide de caméras par le CSM
Comme je l'expliquais plus haut et comme vous pourriez le constater
vous-même si vous vous donniez la peine de lire le compte rendu de la
commission d'enquête parlementaire (
http://www.assemblee-nationale.fr/12/rap-enq/r3125.asp ), le juge Burgaud
n'a pas commis de grave faute professionnelle.
est la preuve éclatante que la magistrature est en dehors du cadre
démocratique
Non.
et doit être reprise en main en la mettant sous le joug
impitoyable d'un jury composé de jurés tirés au sort chargés de juger
leurs insuffisances au lieu du méprisable CSM corporatiste actuel.
Il est vrai que voir des professionnels se juger uniquement entre eux a
été assez mal perçu par l'opinion. Mais je ne pense pas qu'une forme de
"tribunal populaire", avec tous les excès que cela entraînerait, soit la
solution.

Des progrès ont été accomplis pour renforcer les liens entre la
société civile et le CSM. Ainsi, depuis 2010, tout justiciable qui
estime qu'un juge a commis des fautes peut saisir le CSM et demander des
sanctions disciplinaires. Le bilan est toutefois assez maigre :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/02/05/01016-20120205ARTFIG00260-le-csm-a-recu-plus-de-400-plaintes-de-justiciables.php
Shampouineuses sans frontières
2018-01-24 08:29:26 UTC
Permalink
Post by K.
Mais le fait d'être placé en détention provisoire et d'être reconnu
innocent à l'issue d'un procès ne constitue pas une faute
administrative.
C'est pire qu'une faute, c'est un crime.
Non. Si la personne est reconnue innocente à l'audience, c'est la preuve
que la justice fonctionne.
Si la personne est innocente, c'est que ce dont disposait l'imbécile à
bac B pour mettre en détention provisoire ne méritait pas de détruire
une vie. La seule chose qui devrait pouvoir mériter la détention
provisoire devrait être la possibilité très forte soit de commettre un
meurtre soit de partir en avion vers un pays qui n'extrade pas. Il faut
des sanctions graves sur le thème "une connerie, ça va, three strikes,
you're out" pour les juges.
Post by K.
L'exemple récent le plus célèbre, ce sont les accusés de l'affaire
d'Outreau, dont certains ont passé 2 ans en détention avant d'être
innocentés à l'audience.
Oui, la quasi-absolution du juge imbécile avide de caméras par le CSM
Comme je l'expliquais plus haut et comme vous pourriez le constater
vous-même si vous vous donniez la peine de lire le compte rendu de la
commission d'enquête parlementaire (
http://www.assemblee-nationale.fr/12/rap-enq/r3125.asp ), le juge
Burgaud n'a pas commis de grave faute professionnelle.
Le seul bon moment dans cette commission, ce fut le passage de la
charmante avocate (des deux vrais coupables je crois) à qui un député de
base demandait s'il fallait des formations communes aux juges et aux
avocats et qui a répondu de façon très polie mais très drôle, en
substance, qu'il ne fallait pas mélanger les torchons et les serviettes.

Quand au minable, il en menait moins large. Il avait la tête du mec qui
se pisse dessus.
Post by K.
est la preuve éclatante que la magistrature est en dehors du cadre
démocratique
Non.
Si. Ils sont totalement irresponsables et comme vu ci-dessus jamais
sanctionnés, encore moins souvent que le tout-venant de la médiocrité
fonctionnaire.
Post by K.
et doit être reprise en main en la mettant sous le joug impitoyable
d'un jury composé de jurés tirés au sort chargés de juger leurs
insuffisances au lieu du méprisable CSM corporatiste actuel.
Il est vrai que voir des professionnels se juger uniquement entre eux a
été assez mal perçu par l'opinion.
Si on considère que le peuple n'est pas assez con pour juger tous les 5
ans qui doit être président ou député, et qui est coupable aux assises,
il doit en aller de même pour juger les gens assez médiocres que sont
les juges ou les médecins. Il faut dissoudre à tous jamais les
organismes corporatistes organisant l'impunité mafieuse.
Post by K.
Des progrès ont été accomplis pour renforcer les liens entre la société
civile et le CSM.
Non. L'évolution sur le long terme est déplorable. Lisez les textes des
constitutions précédentes. La Ve est ce qu'il y a de pire en la matière.
Sous la IVe, le CSM nouvellement créé, c'était encore de façon écrasante
des parlementaires, des élus. Le contrôle démocratique quoi.
Post by K.
Ainsi, depuis 2010, tout justiciable qui estime qu'un
juge a commis des fautes peut saisir le CSM
Pour que les juges se jugent eux-mêmes de leurs propres turpitudes et
s'absolvent ?

Imagine-t-on la même chose ailleurs ? Un entrepreneur du BTP qui
construit un bâtiment qui s'effondre serait jugé uniquement par des
ingénieurs ?

C'est pourtant ce qui se passe avec les professions qui recrutent du
très bas-de-gamme intellectuel comme juge, médecin, etc.
--

K.
2018-01-25 09:57:32 UTC
Permalink
Post by Shampouineuses sans frontières
Post by K.
Mais le fait d'être placé en détention provisoire et d'être reconnu
innocent à l'issue d'un procès ne constitue pas une faute
administrative.
C'est pire qu'une faute, c'est un crime.
Non. Si la personne est reconnue innocente à l'audience, c'est la preuve
que la justice fonctionne.
Si la personne est innocente, c'est que ce dont disposait l'imbécile à
bac B pour mettre en détention provisoire ne méritait pas de détruire
une vie.
Bien sûr. Je n'ai pas de statistiques, mais je pense que cela reste
exceptionnel. Depuis l'affaire d'Outreau, les JDL doivent sérieusement
motiver leurs décisions quand ils placent quelqu'un en détention
provisoire.
Post by Shampouineuses sans frontières
La seule chose qui devrait pouvoir mériter la détention
provisoire devrait être la possibilité très forte soit de commettre un
meurtre soit de partir en avion vers un pays qui n'extrade pas.
Les motifs possibles sont définis de manière très précise par
l'article 144 du CPP :

- conserver les preuves et/ou les indices matériels
- empêcher une pression sur les témoins ou les victimes
- éviter une concertation frauduleuse entre la personne mise en examen et
ses complices
- protéger le mis en examen
- mettre fin à l'infraction ou/et d'éviter son renouvellement
- garantir le maintien de l'intéressé à la disposition de la justice,
c'est-à-dire éviter sa fuite
- préserver l'ordre public (motif valable uniquement en matière
criminelle)

Cf. https://goo.gl/wd7sF2 (legifrance)
Post by Shampouineuses sans frontières
Il faut
des sanctions graves sur le thème "une connerie, ça va, three strikes,
you're out" pour les juges.
Plus facile à dire qu'à faire. Il n'y a pas beaucoup de recours
possibles contre un juge incompétent, ou plus généralement contre un
fonctionnaire incompétent (pléonasme).

Un ministre qui proposerait d'introduire une forme de promotion au mérite
et de véritables sanctions disciplinaires dans la fonction publique ne
ferait pas long feu.
Post by Shampouineuses sans frontières
Post by K.
L'exemple récent le plus célèbre, ce sont les accusés de l'affaire
d'Outreau, dont certains ont passé 2 ans en détention avant d'être
innocentés à l'audience.
Oui, la quasi-absolution du juge imbécile avide de caméras par le CSM
Comme je l'expliquais plus haut et comme vous pourriez le constater
vous-même si vous vous donniez la peine de lire le compte rendu de la
commission d'enquête parlementaire (
http://www.assemblee-nationale.fr/12/rap-enq/r3125.asp ), le juge
Burgaud n'a pas commis de grave faute professionnelle.
Le seul bon moment dans cette commission, ce fut le passage de la
charmante avocate (des deux vrais coupables je crois) à qui un député de
base demandait s'il fallait des formations communes aux juges et aux
avocats et qui a répondu de façon très polie mais très drôle, en
substance, qu'il ne fallait pas mélanger les torchons et les serviettes.
Oui, cette affaire a fait ressortir, entre autres, les relations
difficiles entre le JI et les avocats, mais ce n'est pas le point
essentiel.

Ce qui m'a le plus choqué, c'est l'argument utilisé pour refuser les
demandes de mise en liberté : les personnes qui clamaient leur innocence
voyaient leurs demandes rejetées au motif que la non reconnaissance des
faits constituait un "système de défense" qui laissait penser qu'elles
pourraient chercher à s'enfuir. À l'inverse, une détenue qui avait
reconnu les faits a vu sa demande de mise en liberté acceptée.

Face à un tel autisme de la justice, on peut comprendre que certaines
personnes soient prêtes à avouer n'importe quoi (ex. de l'affaire
Patrick Dils).
Post by Shampouineuses sans frontières
Quand au minable, il en menait moins large. Il avait la tête du mec qui
se pisse dessus.
Ce qui a été mal perçu, également, c'est qu'il se soit présenté
devant la Commission assisté de deux avocats. Ceux qu'il a envoyés en
taule sans raison n'ont pas eu la chance d'être aussi bien défendus.

Ceci dit, il faut se garder de faire du juge Burgaud, qui est apparu comme
un personnage un peu falot, la source de tout le mal. Il n'était qu'un
rouage de la machine judiciaire.
Post by Shampouineuses sans frontières
Post by K.
Des progrès ont été accomplis pour renforcer les liens entre la société
civile et le CSM.
Non. L'évolution sur le long terme est déplorable. Lisez les textes des
constitutions précédentes. La Ve est ce qu'il y a de pire en la matière.
Sous la IVe, le CSM nouvellement créé, c'était encore de façon écrasante
des parlementaires, des élus. Le contrôle démocratique quoi.
C'est vrai, vous avez raison. Je lis dans Wikipedia :

"Dans la Constitution du 27 octobre 1946 (Quatrième République), le
Conseil supérieur de la magistrature devient une institution à part
entière. Il est alors présidé par le président de la République, et
composé de six membres élus par l’Assemblée nationale, et six
magistrats (quatre élus et deux désignés par le président de la
République). Il a pour rôle la nomination et la discipline des
magistrats du siège."
https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_sup%C3%A9rieur_de_la_magistrature_(France)#Histoire

Le fait de placer des parlementaires au sein du CSM était une bonne
idée. Je me demande pourquoi elle n'a pas été reprise sous la Ve
République.

K.
2018-01-24 08:24:37 UTC
Permalink
https://www.lyonmag.com/article/93278/affaire-maelys-nordahl-lelandais-reste-en-prison
Nordahl Lelandais reste en prison.
La demande de remise en liberté formulée par le principal suspect
dans l'affaire Maëlys a été rejetée par le juge des libertés et de la
détention. L'ordonnance a été rendue ce mardi après-midi.
Nordahl Lelandais reste donc incarcéré à la prison de St Quentin
Fallavier, dans le Nord-Isère.
C'était prévisible, étant données les charges qui pèsent contre lui.
Mais pourquoi "justice aux ordres" ?
Parce qu'elle maintient en prison un homme sans raison, les charges
n'étant que des allégations
J'imagine ce que tu aurais dit si on l'avait libéré......
Justice laxiste...
Ne me confondez pas avec sts99
tu aurais dit quoi?
Ce que j'ai dit là: Si aucune charge ne pèse contre lui pourquoi le laisser
en prison
Tous les prisonniers en preventives devraient donc etre dehors tant que le
jugement n'est pas prononcé
Oui
Vous avez raison. Toutes les personnes soupçonnées d'avoir commis un
crime devraient avoir le droit de faire disparaître les preuves, de
supprimer les témoins gênants, de partir en vacances au Brésil ou
d'achever le travail qu'elles ont commencé.

Or, comment peuvent-elles exercer ce droit si on les met en prison ?
Shampouineuses sans frontières
2018-01-24 08:37:28 UTC
Permalink
Post by K.
https://www.lyonmag.com/article/93278/affaire-maelys-nordahl-lelandais-reste-en-prison
Nordahl Lelandais reste en prison.
La demande de remise en liberté formulée par le principal
suspect dans l'affaire Maëlys a été rejetée par le juge des
libertés et de la détention. L'ordonnance a été rendue ce
mardi après-midi.
 Nordahl Lelandais reste donc incarcéré à la prison de St
Quentin Fallavier, dans le Nord-Isère.
C'était prévisible, étant données les charges qui pèsent contre lui.
Mais pourquoi "justice aux ordres" ?
Parce qu'elle maintient en prison un homme sans raison, les
charges n'étant que des allégations
J'imagine ce que tu aurais dit si on l'avait libéré......
Justice laxiste...
Ne me confondez pas avec sts99
tu aurais dit quoi?
Ce que j'ai dit là: Si aucune charge ne pèse contre lui pourquoi le
laisser en prison
Tous les prisonniers en preventives devraient donc etre dehors tant
que le jugement n'est pas prononcé
Oui
Vous avez raison. Toutes les personnes soupçonnées d'avoir commis un
crime devraient avoir le droit de faire disparaître les preuves, de
supprimer les témoins gênants, de partir en vacances au Brésil ou
d'achever le travail qu'elles ont commencé.
Or, comment peuvent-elles exercer ce droit si on les met en prison ?
Pour tout ce qui n'est pas "sanglant", il y a mille autres façons de
faire. On peut décider d'un éloignement. Si Erwann Le Troadec est
soupçonné d'avoir pincé les fesses de Maryvonne Le Guellec à Quimper, on
peut très bien lui demander d'habiter provisoirement à Créteil,
Deauville, Neuilly ou Levallois et vérifier avec un bracelet GPS qu'il
ne s'approche pas de la Bretagne.
--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
K.
2018-01-25 09:10:01 UTC
Permalink
Post by Shampouineuses sans frontières
Post by K.
https://www.lyonmag.com/article/93278/affaire-maelys-nordahl-lelandais-reste-en-prison
Nordahl Lelandais reste en prison.
La demande de remise en liberté formulée par le principal
suspect dans l'affaire Maëlys a été rejetée par le juge des
libertés et de la détention. L'ordonnance a été rendue ce
mardi après-midi.
 Nordahl Lelandais reste donc incarcéré à la prison de St
Quentin Fallavier, dans le Nord-Isère.
C'était prévisible, étant données les charges qui pèsent contre lui.
Mais pourquoi "justice aux ordres" ?
Parce qu'elle maintient en prison un homme sans raison, les
charges n'étant que des allégations
J'imagine ce que tu aurais dit si on l'avait libéré......
Justice laxiste...
Ne me confondez pas avec sts99
tu aurais dit quoi?
Ce que j'ai dit là: Si aucune charge ne pèse contre lui pourquoi le
laisser en prison
Tous les prisonniers en preventives devraient donc etre dehors tant
que le jugement n'est pas prononcé
Oui
Vous avez raison. Toutes les personnes soupçonnées d'avoir commis un
crime devraient avoir le droit de faire disparaître les preuves, de
supprimer les témoins gênants, de partir en vacances au Brésil ou
d'achever le travail qu'elles ont commencé.
Or, comment peuvent-elles exercer ce droit si on les met en prison ?
Pour tout ce qui n'est pas "sanglant", il y a mille autres façons de
faire. On peut décider d'un éloignement. Si Erwann Le Troadec est
soupçonné d'avoir pincé les fesses de Maryvonne Le Guellec à Quimper, on
peut très bien lui demander d'habiter provisoirement à Créteil,
Deauville, Neuilly ou Levallois et vérifier avec un bracelet GPS qu'il
ne s'approche pas de la Bretagne.
C'est déjà le cas. La détention provisoire ne peut être prononcée que
pour les crimes ou les délits punis d'au moins 3 ans d'emprisonnement et
uniquement à titre exceptionnel, notamment en cas de violation du
contrôle judiciaire.

Par exemple, sur 317 000 personnes jugées par le tribunal correctionnel
en 2014, seules 8,5% ont été placées en détention provisoire avant
jugement.
http://www.justice.gouv.fr/statistiques-10054/infostats-justice-10057/la-detention-provisoire-des-personnes-jugees-en-2014-29554.html

Quant aux mesures alternatives à la détention, qu'il s'agisse du
contrôle judiciaire ou de l'assignation à résidence sous surveillance
électronique, elles sont déjà largement appliquées dans les faits.
Loading...